carte Tinker Board: les raspberry n’ont qu’à bien se tenir !!

tinkerboard
Spread the love

Vous avez râté l’info cette semaine et bien Tutox revient sur la sortie de la carte Tinker Board. Une carte avec des caractéristiques impressionnantes sensée concurrencer la célèbre carte Raspberry. Really?

Deux business modèles différents:

Là où le Raspberry a demandé des années de travail collaboratif pour arriver à un produit abouti, Asus lui sort sa « nano carte » dans l’optique de concurrencer et de gagner ce secteur. Il est donc dans une logique industrielle de rentabiliser le plus vite possible son « bébé ».
En effet , 10 millions de raspberry (rpi) vendus à travers le monde, ça donne des idées aux constructeurs industriels  !

Donc je ne vais pas vous faire la promotion de cette carte, je vais juste rappeler au passage ses utilisations les plus courantes:
– ordinateur de bureau
– serveur web , dns , parefeu etc…
– mediacenter (KODI)
– NAS
– Retro console de jeux
– Domotique
etc…
La liste est non exhaustive bien entendu. Et on le voit bien, beaucoup de domaines dans lesquels la nano carte a sû se rendre indispensable pour toutes personnes aimant le Do It Yourself

Comparons les deux bêtes

La « tinker Board »

  • sa taille: 8,5 x 5,3 cm
  • processeur : processeur ARM Cortex A17 (32 bits) huit cœurs cadencé à 1,8 GHz
  • SoC Rockchip RK3288 (système de puce)
  • Video: GPU Mali-T764
  • gère la 4K
  • 2 Go RAM DDR3
  • port ethernet Gigabit
  • port SD card
  • Bluetooth 4.0
  • 64 euros
  • Dispo qu’au Royaume Uni

RPI3 modèle B

  • processeur: puce Cortex A53 quatre cœurs en 64 bits , 1,2Ghz
  • SoC Broadcom BCM2837
  • Vidéo: GPU Broadcom VideoCore IV
  • affiche que 1080 pixels
  • 1 Go RAM
  • Bluetooth 4.1
  • 45 euros

Maintenant qu’on a « couché » sur le papier l’écran les principales caractéristiques hardware des deux nanos cartes, on peut clairement mettre en évidence les avantages de l’une par rapport à l’autre.

Avantages « Tinkerboard »:

Sa puissance :
Avec son processeur, quadruple coeur Cortex A17 ,ses 2GO de RAM, sa carte vidéo, elle est capable de gérer la 4 K et de faire du calcul 3D.

Sa capacité en débit ethernet:
Grâce à son port ethernet GIGABIT, elle peut faire du 1GB par seconde (1000 mégabits, bon ok  125 Mo par seconde)

Inconvénients:

– son prix et sa disponibilité : 30% plus chers que le raspberry et disponible pour le moment (27 janvier 2017) uniquement au Royaume Uni.
– son écosystème:
ah bon pourquoi je pourrais pas prendre ma carte SD avec ma Raspbian, l’insérer et booter direct dessus?
Et bien NON le système de puce différent entre le Rpi3 et la Tinker ne pourront pas le permettre.

Cependant des distributions dédiées , la TinkerOS DEBIAN et la T

inker KODI sont dors et déjà disponibles.

Ca se passe sur le site officiel d’Asus: ICI

Sinon la version bluetooth est inférieure 4.0 par rapport à celle du Rpi3 (bluetooth 4.1). Mais est-ce vraiment une grosse différence?

Points communs entre la Tinker et le RPI:

Les deux cartes sont partiellement open hardware. Ci dessous les caractéristiques communes aux 2 nano cartes:

  • 802.11 b/g/n Wi-Fi
  • 4x USB 2.0 ports
  • 40-pin Internal header with 28 GPIO pins
  • Contact points for PWM and S/PDIF signals
  • 1x 3.5mm Audio jack connection
  • CSI port for camera connection
  • DSI port supporting HD resolution
  • 1x HDMI 2.0 port to support 4K resolution
  • Micro SD port supports UHS-I
  • Supports Debian OS with KODI
  • Power supply: 5V/ 2A Micro USB (not included)

Conclusion:

La tinker Board a tout d’une grande et concurrence la Raspberry sur ses faiblesses matérielles (RAM, port ethernet gigabit).

En revanche son prix élevé et son environnement pauvre constituent les principaux freins à sa popularité immédiate.
Attendons de voir , si la commercialisation future de la tinker Board dans le reste du monde permettra de faire baisser son coût final. En fonction de ce critère , peut être que la communauté du libre se penchera sur son sort pour la doter d’un écosystème vital pour sa pérennité. En attendant la petite framboise peu encore respirer.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*