3 docus vidéos à ne pas râter

videosDocus

Voici 3 documentaires vidéos plus ou moins récents qui traitent de 3 sujets différents mais tous liés à l’informatique et à ses impacts sur notre société. Ils permettent de prendre conscience d’une réalité inquiétante qui est le « contrôle des masses » à travers les nouvelles technologies.

Je pense que ces 3 ouvrages vidéos devraient être visionnés par un maximum de personnes car même si ces films sont « partie prenantes », ils invitent à la réflexion sur les profonds changements que notre société subit à travers la 3ème révolution numérique et celle à venir de la robotisation et de l’IA.

Mais « stop », pas plus de parlotte et place à la séance:

1/ « Nothing to hide »(2017)

Il fait grand bruit dans le monde du libre et pour cause, c’est le documentaire « Nothing to hide » sortie en septembre dernier conçu et réalisé par Marc Meillassoux grâce à un financement participatif sur internet. Le docu est diffusé et téléchargeable gratuitement librement sous licence libre Creative Common.D’ailleurs c’est en avant première qu’il a été diffusé en BitTorrent!
On retrouve l’ensemble des infos (pitch +fichier torrent) => ICI.
Le reportage « démonte » le mythe du « je n’ai rien à cacher » souvent mis en opposition avec la notion de surveillance de masse.On y voit entre autre une personne volontaire jouer le rôle de cobaye » en laissant 2 chercheurs en info analyser les données perso de son téléphone générées lorqu’il va sur Faceebook ou autre application intrusive pendant plusieurs semaines. Edifiant !

Les arguments  sont assez convaincants, ou est ce leurs auteurs qui par leur maitrise du sujet et du verbe qui savent persuader les plus récalcitrants? Je pense entre autre à Jeremie Zimmerman à l’accent anglais aussi bon que le mien mais qui logiquement pose le logiciel libre comme une alternative au modèle actuel:P

2/ « Un monde sans travail » (2016)

Hier soir,mercredi 11.10 je suis tombé par hasard sur la cinq sur l’émission « le monde en face » qui diffusait « Un monde sans travail » de Philippe Borrel ,disponible en streaming gratuitement quelques jours sur FranceTV: ICI

Sinon si vous lisez ce billet un peu tard sur la plateforme de streaming qui commence par un « y », voir lien ci-dessous. J’ai pris le reportage en cours mais voici ce que j’en ai retenu:

Actuellement, seule une petite élite bénéficie des biens faits du développement numérique.La robotisation progressive de tous les secteurs économiques engendre des pertes d’emplois notamment chez les « cols blancs ».Les laissés pour compte sont légions.Cependant , un progrès bénéfique pour tous est possible.
La technologie doit être au service de l’homme pour le soulager et le délivrer de tâches répétitives et sans valeur ajoutées. Cela devrait lui permettre de se consacrer à des actions plus bénéfiques et sociales et qui prennent tout leur sens dans une société en mal d’humanité. Vraiment le genre de thématique qui me passionne car on a l’impression d’être à l’aube d’un profond changement et pour une fois l‘optimisme est de mise dans ce reportage, et ca fait du bien !!

3/ « The Pirate Bay: away from keyboard: » (docu Arte 2013)

Ce film docu raconte l’histoire des créateurs de ‘the pirate Bay‘, le plus gros site web référençant des liens BitTorrent. Ne pas se fier à l’ancienneté du docu pour le jugé « out ». Bien au contraire, le déroulement du procès des créateurs de « pirate bay » en Suède est très riche d’enseignements et vraiment passionnant.

Avec une certaine insolence , les protagonistes tiennent tête à la justice de leur pays, justice téléguidée par un conglomérat de majors américaines. Les membres de « pirate Bay » prônent le partage des connaissansces et la liberté de pouvoir le faire. Au passage ,à l’époque en 2013, ils développent déjà l’idée qu’au contraire le libre accès aux oeuvres sans payer n’est pas forcément contre productifs pour leurs auteurs. A mettre en relation avec l’actu toute récente du rapport de la Comission européenne concernant le piratage et la violation des droits d’auteur.

citation du créateur de Pirate Bay:

« Et on ne dit pas ‘IRL’ mais ‘AFK’ ! »

Pour info, le docu est sous licence libre Creative Common

Partager l'article

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*