# Actu Web de Mai

tux

hello les geekos, voici le meilleur du web filtré, selectionné et censuré par mes soins de manière ultra subjective 🙂

le RGPD: nettoyage de printemps

Depuis vendredi dernier, pas un seul jour ne se passe sans qu’un média ne parle du Règlement Général pour la Protection des Données. Et pour cause, ce règlement a quelque peu chamboulé les habitudes des différents acteurs du numérique.
On peut louer cette initiative européenne pleine de bonnes intentions quand à la protection des données personnelles de ses citoyens face aux captations massives des entreprises essentiellement commerciales. Mais au final on se rend compte assez vite que l’estocade était surtout dirigée contre un seul pays: les Etats Unis.
Forcément allez vous me rétorquer , les principaux pilleurs de données sont les GAFAM. Juste ce que j’essaye de dire , c’est qu’on est pas totalement naïf. Derrière l’apparente bienveillance de nos dirigeants européens se cache aussi une volonté de contrecarrer le monopole économique d’un seul pays. Finalement le RGPD n’est ni plus ni moins qu’un acte de protectionnisme et il s’inscrit pleinement dans ce contexte économique de « repli » et de taxation à tout va de tout ce qui vient de l’extérieur.
Ceci étant dit , je suis quand même persuadé que ce règlement sera bénéfique pour chacun d’entre nous. Ne serait-ce que parce qu’en obligeant à demander le consentement de l’internaute et en jouant la carte de la transparence, nombreux sont ceux qui réalisent, que le simple fait de visiter un site n’est pas anodin. Souvent nos données sont captées et traitées et on devient vite une cible pour la pub et autres saloperies. On s’en doutait mais ça se voyait pas forcément pour le lambda. Là on est prévenu et c’est beaucoup plus visible.

Bref , le RGPD ayant obligé les sites US à s’adapter (sinon c’est une sanction financière équivalente à 4% de leur chiffre d’affaire), voici un tweet que j’ai trouvé très révélateur et très concret des conséquences de ce règlement :

Vous avez bien lu, si vous allez sur la page d’accueil du site USA Today version européenne, nettoyée de tous scripts hostiles, elle ne pèse que 500 ko là ou la même page d’accueil version américaine blindée de vidéos, de traqueurs publicitaires pèse elle 5.2 mégas

A méditer tout de même…

Voyage au centre de l’internet

Ce mois ci, deux excellents articles du bloggueur lord, bien vulgarisés qui explique les étapes implicites de confection d’un mail ainsi que le trajet qu’il suit à travers les méandres d’internet.Vraiment très bien fait pour le néophyte qui voudrait comprendre un peu ce qu’il se passe quand il clique sur le bouton « envoyer » de son client Thunderbird….

Ce qu’il se passe quand on envoie un mail

L’autre billet, est du même acabit mais le sujet diffère quelque peu. Ici , c’est aussi un geste que tout le monde réalise tous les jours des dizaines voir des centaines de fois au boulot ou à la maison. Que ça soit mémé, le fiston, papa/maman et pourquoi pas bientôt le chat , nous cliquons tous sur internet des liens pour ouvrir des pages. C’est le principe du Web quoi. Simple , rapide selon votre connexion. Mais derrière cette facilité se cache tout un tas d’actions sous-jacentes plus ou moins complexes liés au transport de l’information. On se doute que le protocole HTTP y joue une grande part. Mais pas que…

En partant de la couche 3 du modèle OSI et en remontant jusqu’à la couche applicative, on comprend mieux les différents protocoles qui rentrent en jeu pour nous restituer au final la fameuse page demandée.

Ce quil se passe quand on ouvre une page web

Le diable s’habille en Google

La polémique sur la nouvelle politique de google pour faire payer son service googlemap. Très bon exemple d’une dépendance économique à un tiers qui se paye cash. Youtube bientôt payant?

Google map fait payer

 

 

Partager l'article

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*