Mais qui a eu cette idée folle de désactiver le pavé numérique au démarrage ?

numlock
Dernière mise a jour 17 Août 2020 a 01:16

Parfois il est des choix faits par les concepteurs de distrib linux que je ne pige pas. Je veux parler de celles orientées « grand public » comme ubuntu. Pourquoi diantre ne pas activer automatiquement le pavé numérique au démarrage? Ok pour les ultraportables , je comprends que ce ne soit pas nécessaire. Mais pour tous les autres pc dont le clavier comprend un pavé numérique ? A minima pourquoi ne pas laisser le choix final à l’utilisateur de l’activer ou non?Il trouve pourtant ça bien pratique lui M.Toutlemonde d’utiliser le pavé numérique pour taper son mot de passe. Plus pratique que d’enfoncer la touche shift à chaque fois.
Ça parait bête comme ça , mais c’est un petit détail qui tue tout le travail accompli pour convaincre l’utilisateur fraîchement converti au logiciel libre que linux est facile d’emploi. De bonne volonté et parce qu’il sait que chercher par soi même est la méthode à privilégier dans pareil cas, il se retrouve sur des forums de barbus qui lui conseillent d’ouvrir un terminal et de copier /coller des lignes de bash mandarines sensées résoudre facilement son problème.Il va aussi se rendre compte que les manips peuvent différer selon la distrib et le gestionnaire d’affichage qu’il utilise.

Perplexed GIFs - Get the best GIF on GIPHY

Bref le début de la galère pour combler un simple besoin.T’avoueras que ça pique un peu comme première approche pour faire connaissance avec nunux.
Pourquoi ne pas rajouter simplement l’option dans un menu graphique, celui des paramètres du compte utilisateur par exemple ?

Activer le pavé numérique au démarrage

Voilà mon mini coup de gueule est terminé, passons à l’action maintenant! Je vais te donner la technique qui te permettra d’activer le pavé numérique au boot de ton pc ( ubuntu 18.04).

Ubuntu 18.04 utilise gdm comme gestionnaire d’affichage.Pour t’en assurer tu peux faire un:

cat /etc/X11/default-display-manager

Passe en superadmin :

sudo -i

su gdm -s /bin/bash

gsettings set org.gnome.settings-daemon.peripherals.keyboard numlock-state 'on'

Pour ubuntu 20.04 , reprends la même ligne de commande et remplace « on » par « true« 

Pour les autres distribs type lubuntu,kubuntu,xubuntu il te faudra sans doute passer par l’installation d’un paquet supplémentaire nommé « numlockx« . Je te conseille cet excellent billet pour en savoir plus et avoir les détails de la config.

Conclusion

Si je peux comprendre que désactiver le pavé numérique permet éventuellement de saisir un mot de passe de manière plus sécurisée (une personne qui tenterait de lire par dessus votre épaule aurait plus de difficulté pour repérer les chiffres contenus dans ton mot de passe?), je pense néanmoins qu’il serait bien de laisser le choix à l’utilisateur final ou au moins prévoir sa réactivation facile via une option d’un menu graphique.
Car bien souvent , lors de mes install parties je me suis aperçu que l’activation de la touche numlock était la première chose que déplorait le nouvel utilisateur .

Voilà , j’espère que ce billet aura pu te dépanner et que ça te permettra de continuer à utiliser Linux au quotidien 🙂 Car si parfois tu en baves pour le configurer,ne doute jamais qu’il demeure ton meilleur allié dans ce monde de brutes numériques!

9 commentaires sur Mais qui a eu cette idée folle de désactiver le pavé numérique au démarrage ?

  1. Le pavé numérique est historiquement désactivé et c’est normal. C’est à ma connaissance un comportement que j’ai observé dans tous les Unix. Nous avons cette habitude de l’avoir activé par défaut car les versions francisés de MS-DOS faisaient cette activation au démarrage (mais pas une version US par exemple). Ça vient du fait que les chiffres sont accessibles directement sur les claviers Qwerty, sans avoir à appuyer sur Maj. Par ailleurs, j’ai déjà vu des claviers sans pavé numérique, c’était même la norme au début de l’informatique. Le pavé numérique à été introduit après l’apparition des premiers claviers d’ordinateurs, parce que certains employées devaient saisir énormément de chiffres du fait de leur métier. Le positionnement permet la saisie comme sur les grosses calculatrices de bureau d’époque.

    Il y a même un mouvement aux USA qui milite pour sa suppression argumentant que toute les touches qui le composent sont des doublons inutiles et que son positionnement interdit de pouvoir l’utiliser en même temps que la souris (pour les droitier) ce qui finalement en réduit la performance des comptables… Utiliser Tab c’est compliqué…

    • Ça je veux bien l’entendre mais pourquoi diable le désactiver par défaut ? Pourquoi même avoir inventé la touche « Verr Num » qui permet de le dés/activer ? On ne peut pas accuser les machines à écrire pour le coup. Qu’elle peut bien être l’intérêt d’avoir la possibilité de désactiver le pavé numérique ? Il ne va pas se supprimé de mon clavier physique pour en libérer la place de toute façon. Je n’ai jamais trouvé l’explication et la logique semble absente de ce choix suivit par toute la planète…

  2. > il se retrouve sur des forums de barbus qui lui conseillent d’ouvrir un terminal

    Et encore, c’est après être tombé sur des gens qui vont lui dire que son besoin n’est pas un *vrai* besoin. 🙂

  3. l’astuce ne fonctionne pas sur Ubuntu 18.04.5n, la commande gsettings donne comme résultat:
    dconf-WARNING **: 22:11:18.210: failed to commit changes to dconf: Erreur lors de la génération de la ligne de commande « dbus-launch –autolaunch=2b4be4eb66726384178ba82200000009 –binary-syntax –close-stderr » : Le processus fils s’est terminé avec le code 1

    Mais j’ai trouvé une une autre procédure qui fonctionne :
    https://www.numetopia.fr/activer-la-touche-verr-num-au-demarrage-sur-ubuntu/
    en lançant :
    xhost +SI:localuser:gdm
    avant la commande :
    su gdm -s /bin/bash

  4. Et c’est pareil pour le taping des touchepad sur les portables dans les display manager… Après s’il y en encore qui se battent pour supprimer le pavé numérique sous prétexte que personnellement, eux-même, en accord avec leur propres idées et en raison de leur tautologie totalisant totalement le tout, vous me permettrez de faire appel à E. Todd en les nommant « crétins », crétins diplômés certes, voire crétins intelligents, mais crétins tout de même. (Là je crois qu’en vertu des nouvelles lois auto proclamées par les mêmes crétins, je risque de me faire censuré et je suggère donc à la censure – qui évidemment se contenterait « d’appliquer le protocole » comme on dit de nos jours – de remplacer « crétin » par « génie », on faisait ça pour contourner le censure au temps des rois…)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*